Véronique Hausey-Leplat

 

Volée Bachelor 2017. Bravissimo, chères diplômées, chers diplômés Bachelor! 

Arrivés au terme de votre formation, vous voici infirmières et infirmiers! Trois années Source avec des hauts et des bas, mais quand même plus de hauts, puisqu’avec succès, vous avez gravi un à un les échelons! OUF! 

Des questionnements, des doutes, des remises en question, des prises de conscience, des bouleversements, des ras le bol…, et puis quelques crampes aux poignets post examens écrits sur table, des pics de stress, des neurones plus ou moins congestionnés à force de validations et non de tentations sucrées ou salées, des cris de joie et/ou de désespoir, suivis de perte de motivation, de découragement avec même parfois des envies de meurtre en cas d’échec ou de remédiation! Mais ils sont sacrément vaches ces enseignants1 “Je me demande bien pourquoi j’ai bossé”, “Mais oui madame, je suis nulle, la preuve!” “Les consignes… parlons en des consignes… carrément incompréhensibles”,” Et le sens, il est où le sens?” …La réponse aurait pu être : suivez la flèche… dérision pédagogique! 

Comme vous devez être heureuses et heureux d’être diplômés! 

Des amitiés estudiantines, des fêtes, des manifestations plurielles, des découvertes à l’étranger tout en immersion culturelle…, de belles initiatives Source… Vous vous êtes engagés, impliqués, appliqués… Certains ont procrastiné, rouspété, revendiqué, contesté les groupes de travail imposés, d’autres se sont carrément éclatés! D’autres encore ont loupé des cours, par nécessité, pour améliorer l’ordinaire, par manque d’intérêt et/ou par dilettantisme… Rien de surprenant à tout ceci! Le contraire serait inquiétant! Vous reconnaissez-vous? 

En toute saison, pendant votre formation, vous avez transpiré dans tous les sens du terme! 

Comme vous devez être heureuses et heureux d’être diplômés! 

2020! Dernière année de formation, celle qui passe à la vitesse grand V.V comme Victoire! Mais voilà, patatras, au mois de mars un grand chaos auquel personne ne s’attendait, Covid-19, à ses prémices genre masculin, puis féminin! De toute manière, qu’il soit masculin ou féminin, on s’en moque éperdument, ce virus a provoqué une belle pagaille! Votre dernier semestre de formation en a été subitement bouleversé et vous avez dû l’affronter, aucun moyen d’y déroger! Tous logés à la même enseigne avec le lot (pas le gros lot, nenni!) d’incertitude, peur, angoisse, contrainte, frustration, privation de liens sociaux… 

Donc vous avez achevé votre formation dans un climat particulièrement tendu, et durant l’été nous pensions que Covid- 19 avait fait ses valises! Eh non, puisqu’il est revenu tout aussi virulent voire plus! 

Comme vous avez dû appréhender vos premiers pas dans la profession! 

Par conséquent, point de cérémonie Source le jeudi 5 novembre. Un rituel Source, qui chaque année, marque votre entrée dans la vie professionnelle le tout dans une ambiance festive pour vous acclamer et vous récompenser à juste titre, normal pour un titre Bachelor! Hélas! Nous en avons tous été privés et évidemment peinés! MAIS… voici une invitation à vous honorer différemment…. 

De ce fait, impossible pour moi de déroger au format digital qui nous est proposé pour marquer votre diplôme! Oh, comme j’aurais aimé réaliser pour vous une vidéo déjantée, un petit pestacle2 filmé, néanmoins vous connaissez mes hautes compétences en moyens audio visuels, les MAV! “Véro, sois raisonnable, ne t’aventure pas dans un plan que tu sais d’avance foireux, les étudiants ne t’en voudront pas”. Alors pour illustrer mes propos, à défaut de vidéo, trois photos. 

VHL, votre ancienne enseignante, vous souhaite tout le meilleur pour votre carrière professionnelle que vous débutez dans une réalité complexe! Ayez confiance en votre potentiel, soyez fières et fiers de la profession que vous avez choisie. Défendez vos valeurs professionnelles coûte que coûte et surtout unissez vous pour que votre profession soit ENFIN valorisée! 

Volée Bachelor 2017, vous vivez les prémices de votre envolée! 

Vous auriez dû célébrer cet envol avec vos amis, vos familles, vous aviez sans doute prévu de partager un bon repas tous ensemble! Merci Covid-19! 

Depuis le 4 novembre, les restaurants ne sont pas fermés pour tout le monde! Comment résister à la morosité ambiante? Via la dérision, l’humour … 

Portez-vous bien! J’ai eu un immense plaisir à vous transmettre ma passion des soins infirmiers! Je garde d’excellents souvenirs des instants partagés avec vous et vous souhaite tout le meilleur pour vous mêmes et vos proches! 

Evidemment, je ne peux point m’y soustraire, j’espère que vous aurez du plaisir à lire le Journal La Source/Hiver 2020, mon dernier numéro en tant que rédactrice. 

Souvenez-vous, le plaisir, entre autres, d’être infirmière et infirmier, est garant de la qualité des soins que vous allez prodiguer dans une dimension humaniste! Je vous souhaite une magnifique carrière professionnelle. 

Alors encore une fois, BRAVISSIMO, chères Sourciennes et chers Sourciens! 

Véronique Hausey-Leplat 

1 Ce qui est écrit au masculin se lit également au féminin tout comme les accords
2 En référence à la fête de la Saint Nicolas é l’Ecole La Source  

Institut et Haute Ecole de la Santé La Source
Avenue Vinet 30
CH – 1004 Lausanne